B) Le rôle de la femme au sein du foyer

 

Le rôle de la femme au sein de la famille

 

 

La reine du foyer a le triple rôle d'épouse, de mère et de ménagère.
Analysons les plus en détails...

 


                  L'épouse

          Dans les années 1950, comme dit précédemment, l'objectif de la femme était avant tout de se marier et après avoir des enfants. On compte ainsi, sur cette période de 10 ans une moyenne de 320 000 mariages annuellement célèbrés.

Puis après ces deux vœux exaucés, le rôle de la femme était de veiller au mieux à l’environnement familial, tandis que son mari, lui, travaille à l'exterieur ce qui permet donc à la famille de vivre grace au salaire qu'il gagne.

Mais cette distinction de rôle et la loi en vigueur depuis le Code Civil napoléonien définissaient l'autorité suprême du mari qui était alors le « chef de famille », c'est-à-dire une référence. Il est à noter que des inégalités extérieurs se révèlent du fait que durant les années 1950, les femmes devaient avoir l’autorisation du mari pour ouvrir un compte bancaire, ou pour travailler à l'exterieur du foyer, ce qui les rendaient donc dépendantes de leurs maris et cela même au sein de la famille. 

 

Simple stéréotype ou réalité ? Certes de nombreux clichés existent, "le mari rentrant du travail et son epouse l´attendant avec impatience". La réalité de l´époque montre une femme dépendante de son mari puisque c’était lui qui assurait un revenu à la famille et meme si celle-ci travaillait c'est son mari qui disposait de son salaire. 

 

 

Quelques extraits truculents issus du "guide de la bonne épouse" :

 « FAITES EN SORTE QUE LE DINER SOIT PRET. Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. »

 « NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLEMES. Ne vous plaignez pas s'il est en retard à la maison pour le dîner ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. »

« SOYEZ PRETE : Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte qu'elle le soit. »

 

 

 

 

                  La mère

         Dans les années 1950 - 1960, on compte environ 2,9 enfants par femmes. Cependant, cette moyenne est faussée par certaines femmes n'ayant pas d'enfants. beaucoup de femmes ont néanmoins un certain nombre d'enfants : les familles de 7 enfants, par exemple, sont courantes.

Après la naissance de son enfant, les idées de l'époque montrent une femme devant être d'une certaine manière dévouée corps et âme à son enfant. Bien souvent elle l'allaite, le change, le couche, effectue toutes les tâches habituelles pour son enfant ,déjà bébé, elle est déjà très présente avec  lui. Ainsi, elle l’élève c'est-à-dire qu’elle s’occupe de lui est effectue des taches ménagères telles que la cuisine ou même encore la lessive pour lui, elle s'occupe aussi de le garder lorsqu'il ne va pas à l'école ou qu'il n'a pas l'âge requis pour y aller. Mais leur deuxième rôle et de lui donner une éducation c'est-à-dire des valeurs propres à la familles,  qui lui permettront de s’épanouir pleinement dans sa vie.

 

 

                   La ménagère

          Le terme de reine du foyer englobe aussi, celui de ménagère; c'est-à-dire, une femme qui s'occupe activement du travail à effectuer dans la maison. La ménagère des années cinquante est une icône culturelle : beaucoup d'idées concernant le rôle actif de la femme dans la maison sont à noter. Cela se compose de cuisine, de lessive, de repas, de ménage ou bien même encore de rangement... bref, la femme est très active et contribue pleinement à l'entretient du foyer.

Les publicités des Trente Glorieuses participent à ce même conditionnement, en représentant les femmes comme des ménagères au foyer. Les publicités pour les produits d'entretient ménager s'adressent, en effet, seulement aux femmes. Pour vendre un chauffe-eau, une cuisinière ou encore un radiateur, les publicitaires utilisent largement l'image du chef de famille, de retour à la maison le soir après son travail.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site